Comprendre comment fonctionne votre serrure : nos explications

On se sent toujours dépourvu face à un problème de serrure qui tombe toujours au mauvais moment. Difficile de décrire le problème rencontré au professionnel pour un dépannage lorsque l’on n’a aucune notion en serrurerie.

Afin de comprendre le fonctionnement global d’une serrure et d’être en mesure de saisir les enjeux de l’intervention d’un professionnel, voici un petit guide pour vous familiariser avec quelques notions de serrurerie …

Fonctionnement d’une serrure

Le besoin de sécuriser un habitat est apparu aussitôt que les notions de propriété et de vie en communauté se sont développé, c’est ainsi que dans des modes de vie regroupés apparaissent les premières serrures en Egypte 3000 ans avant JC. Si l’esthétisme était à l’honneur, la priorité de sécuriser un lieu s’est développé au fil des siècles avec des mécanismes de serrure de plus en plus résistants, c’est ainsi que se développe les premiers ateliers de serrurerie au XVIIème siècle.

Un vocabulaire technique difficile à saisir pour un néophyte qui désigne pourtant un mécanisme assez simple :

fonctionnement serrure

source image : http://gigistudio.over-blog.com/article-2874051.html

Pour comprendre son fonctionnement, il faut déjà connaître les composants classiques d’une serrure.

 

Les principaux composants d’une serrure

composants d'une serrure

Le cylindre

Elément central de la serrure, le cylindre et ses différents types que nous avons détaillé est aussi appelé canon ou barillet de serrure. Le cylindre reste l’élément central de la serrure, c’est lui qui accueille la clé et détermine le niveau de sécurité de l’ouverture.

La partie fixe du cylindre est appelée « stator » tandis que la partie mobile qui tourne lors de l’ouverture s’appelle le « rotor », elle est située au centre du barillet.

La partie stator du cylindre est composé à l’intérieur de goupilles qui seront soulevées et ajustées dynamiquement au passage de la clé. Le nombre de goupilles varie de 5 à 36 selon les modèles et la complexité souhaités, plus le nombre de goupilles est élevé plus la serrure sera difficile à crocheter.

Le pêne

Le pêne désigne le boitier complet dans lequel s’introduit la clé, c’est le mécanisme qui s’actionne pour l’ouverture ou la fermeture d’une porte. Il existe de nombreux types de pêne selon le type de sécurité souhaité.

Le pêne lançant est celui qui s’actionne en même temps que le mouvement de la poignée pour l’ouverture/fermeture de la porte tandis qu’un pêne dormant est actionné via une clé pour verrouiller une porte, une pièce souvent rectangulaire.

La gâche

La gâche de serrure est la pièce en tôle fixée sur le chambranle de la porte. La solidité de la gâche détermine le niveau de sécurité assuré. La gâche peut être mécanique, c’est le cas des modèles où elle est sollicitée manuellement, avec une poignée par exemple ou elle peut être électrique lorsqu’elle est actionnée avec un bouton, à l’entrée d’un immeuble par exemple.

On trouve également le modèle de gâche à émission, ce sont les gâches où un bouton à pression permet de verrouiller la poignée et de bloquer la porte.

Vous voilà mieux armé pour comprendre le fonctionnement d’une serrure. Ces informations sont notamment pratiques le jour où vous devez changer de serrure ou simplement de cylindre.

Posted in Blog, Serrurerie.