Remplacer ses fenêtres : notre guide conseil

Vous souhaitez moderniser votre intérieur ou bien faire des économies d’énergie ? Changer ses fenêtres n’est pas un acte anodin et dépend de plusieurs facteurs. Si vous hésitez à vous lancer, nous vous proposons un guide qui vous aidera dans votre prise décision.

 

Pourquoi changer ses fenêtres ?

Se protéger des nuisances extérieures, des écarts de température, réduire ses dépenses énergétiques, ou encore pour donner du cachet à votre maison, nombreuses sont les raisons pour remplacer ses fenêtres. Toutefois le point le plus important est celui du budget que vous accorderez à ces travaux. Si remplacer vos fenêtres représente un investissement, les effets se feront sentir à plusieurs niveaux :

  • Les performances thermiques : Dans votre logement, les ouvertures représentent entre 10 à 15% des déperditions de chaleur. Changer ses fenêtres peut inverser cet effet et réduire de 70% les déperditions de chaleur. Cette action vous permettra de gagner entre 5 à 10% sur votre consommation énergétique habituelle. Remplacer vos fenêtres améliore l’isolation thermique, et de manière générale cela vous permettra de faire des économies non négligeables.
  • Les performances acoustiques : Si vous vivez dans une zone passante, l’isolation phonique est indispensable pour votre confort. La pose de doubles vitrages asymétriques avec deux verres d’épaisseurs différentes réduira l’intensité des nuisances qui vous entourent.

Les bénéfices thermiques et acoustiques vous permettront de vous rendre compte de manière concrète du retour sur investissement. Le remplacement des fenêtres vous apportera un véritable gain en termes de confort. En effet changer ses fenêtres supprimera les entrées d’air parasites et limitera l’effet « paroi froide », ou encore la condensation que subissent généralement les parois vitrées.

 

Doit-on obligatoirement remplacer toutes les fenêtres ?

Pour que l’investissement soit optimal, il est préférable de remplacer les fenêtres situées dans les pièces exposées ou les plus chauffées dans un premier temps. Cependant si le coût n’est pas un obstacle, vous pouvez effectuer le remplacement de toutes les fenêtres de votre maison en même temps. Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides de l’Etat. Pour cela, il est demandé de changer au moins la moitié des parois vitrées de votre intérieur.

 

Comment choisir ses fenêtres ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix de vos fenêtres : les matériaux, le vitrage, le type d’ouverture, les performances thermiques et les certifications.

 

Le choix du matériau 

Les fenêtres en bois

Thermiquement plus efficaces, les fenêtres en bois nécessitent un entretien particulier. Elles sont durables et fabriquées à base d’un produit naturel, noble et recyclable. Leur seul bémol reste leur prix plus élevé que la moyenne.

 

Les fenêtres en aluminium

Très résistantes, peu onéreuses, et personnalisables, les fenêtres en aluminium sont idéales dans les régions rudes. Ce type de fenêtres est particulièrement adapté pour des grandes surfaces. Cependant, ce matériau est le moins isolant thermiquement. Il faudra alors veiller à privilégier un modèle aluminium à rupture de ponts thermiques.

 

Les fenêtres en PVC

Très bon isolant thermique, le pvc reste un matériau simple mais peu esthétique. Non personnalisable, les fenêtres en PVC ne sont pas adaptées aux grandes surfaces.

 

Les fenêtres mixtes

Les fenêtres mixtes présentent les avantages des 3 types de matériaux évoqués ci-dessus : très isolantes thermiquement, elles ne demandent pas d’entretien particulier.

 

Le choix du vitrage

Le double vitrage classique

Equipé de deux verres et d’une lame d’air entre les deux. Il réduit l’effet « paroi froide », et diminue les condensations et les déperditions thermiques.

 

Le double vitrage à isolation renforcée

Equipé de deux verres et d’une lame d’air + une fine couche à base d’argent entre les deux. Cette couche en plus à pour effet d’éviter que la chaleur intérieure ne s’échappe vers l’extérieur. Ce double vitrage à isolation renforcée à un pouvoir isolant 3 fois supérieur à celui du double vitrage classique et permet de réaliser des économies de chauffage de 10%.

 

Le type d’ouverture

Il existe différents types d’ouverture répondant à différents besoins :

Les fenêtres à battant ou à la française

Les fenêtres à battant sont le modèle d’ouverture le plus répandue dans les habitations. Elles sont idéals pour une aération optimale des pièces.

 

Les fenêtres à oscillo-battant

Les fenêtres à oscillo-battant permettent d’entrebâiller le haut des fenêtres ou de l’ouvrir à la manière d’une fenêtre à la française. C’est un système polyvalent qui permet l’aération tout en préservant du vis-à-vis. C’est également un type de fenêtre apprécié dans le milieu professionnel pour son côté sécuritaire.

 

Les fenêtres coulissantes

Le système à coulissement permet l’aération des pièces sans réduction de l’espace.

 

Les fenêtres à châssis fixe

Les fenêtres à châssis fixe ne peuvent pas s’ouvrir mais apporte beaucoup de luminosité.

 

Les performances thermiques 

On mesure la performance thermique d’une fenêtre grâce aux coefficients Uw et Sw renseignés sur les différents modèles.

 

L’indicateur Uw : le niveau d’isolation

L’indicateur Uw atteste du niveau d’isolation de la fenêtre. Plus l’Uw est bas, moins la chaleur intérieure a de chances de s’échapper vers l’extérieur. Plus l’indicateur Uw est bas : meilleure est l’isolation.

 

L’indicateur Sw : le niveau de collecte de chaleur

L’indicateur Sw renseigne sur la capacité du vitrage à transmettre la chaleur du soleil vers l’intérieur. Plus le Sw est haut (0 à 1), plus l’intensité de chaleur entrante augmente.

 

Les certifications

Remplacer ses fenêtres c’est aussi s’assurer que le modèle choisi est bien en adéquation avec les normes en vigueur. Pour vous aider dans votre choix, voici la liste des certifications les plus significatives :

  • NF CSTBat© : Cette certification garantie la qualité des menuiseries en attestant de son niveau de résistance et d’étanchéité.
  • AEV© : Cette certification atteste du niveau d’étanchéité à l’eau, à l’air, et la résistance au vent de la menuiserie.
  • Acotherm© : Ce certificat confirme les performances acoustiques et thermiques.
  • Cekal© : Ce label assure de la robustesse des doubles vitrages et de leurs performances acoustiques et thermiques.
  • Qualicoat© : Cette appellation renseigne sur la résistance aux rayures, aux UVs, et à la décoloration des fenêtres en aluminium.
  • Qualimarine© : Cette certification atteste de la résistance d’un matériau aux environnements rudes tel que le bord de mer.

 

Changer ses fenêtres : combien ça coûte ?

Les dimensions, les matériaux, et le vitrage sont des éléments qui font varier les prix des fenêtres. De plus, comptez que pour la rénovation d’une bâtisse ancienne le prix sera forcément plus élevé en raison du sur-mesure nécessaire.

Voici une estimation des tarifs (hors pose) selon les matériaux utilisés :

  • PVC : environ 150€
  • Bois : environ 200€
  • Aluminium : environ 300 €

Le coût de la pose de vos fenêtres varie entre 100€ et 300€.

Par ailleurs, sachez que vous pouvez bénéficier de certaines aides de l’Etat pour vous aider à financer le remplacement de vos fenêtres. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) vous permet d’économiser jusqu’à 30% sur le prix du matériel si les indices Uw sont faibles, et Sw élevés.

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, la TVA applicable s’élève à 5,5%, si les travaux ont été effectués par un professionnel. Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) peuvent vous permettre d’économiser à hauteur de 80€.

Ces demandes de subventions doivent être effectuées avant le début des travaux.

 

Les conseils de Marco Serrurerie

Conseil n°1 : faites appel à un professionnel. Afin d’éviter les déconvenues, assurez-vous que l’artisan choisi soit couvert par une garantie responsabilité civile dite décennale, vous pouvez également lui demander son attestation d’assurance lors de la demande de devis.

Conseil n°2 : ne lésinez pas sur la sécurité. Si vous habitez en rez-de-chaussée et redoutez les intrusions, sachez que certains fabricants équipent leurs fenêtres de fiche anti-dégondage ou encore de vitrage feuilleté. Le label A2P est accordé aux équipements qui font face aux tentatives d’intrusions.

 

Changer ses fenêtres est une décision délicate à prendre, choix des matériaux, des professionnels, question du financement…  N’hésitez pas à solliciter nos équipes pour vous conseiller dans votre choix et effectuer un devis personnalisé.

Posted in Fenêtres, Nos conseils.