Cambriolage et assurance habitation : comment être indemnisé ?

Avec un cambriolage toutes les 1min30 en France selon les statistiques en 2013, personne n’est à l’abri de faire parti de l’un des 985 cambriolages quotidiens. Si cette mésaventure n’épargne personne, il vaut mieux être sensibilisé aux modalités de l’assurance habitation pour obtenir le meilleur remboursement possible suite à l’incident afin d’en limiter les conséquences. Se préparer à ce type d’événement et aux démarches administratives qui s’en suivent est une réelle garantie d’obtenir une indemnisation complète avec votre assurance habitation.

assurance cambriolage1ère étape, il est indispensable de se rendre au commissariat de police ou à la gendarmerie afin de porter plainte et établir une déclaration de vol ou cambriolage. Une copie déclaration de vol doit être envoyée à l’assurance par lettre recommandée dans les 2 jours suivant le constat de l’infraction.

Voici un récapitulatif des modalités à surveiller dans votre contrat d’assurance habitation et les mesures de prévention utiles :

Assurance habitation : les types de vols couverts

Chaque contrat d’assurance précise les types d’événement pouvant bénéficier d’un remboursement dans le cadre de l’assurance, il faut donc être attentif à ces modalités avant de faire votre choix d’assurance. Globalement, il s’agit de ce type d’incidents :

  • Vol par effraction ou escalade sur les locaux.
  • Vol avec menace et violence sur la personne.
  • Introduction clandestine d’un cambrioleur.
  • Usage de clé volée  ou crochetage de la serrure.
  • Vols commis par une personne préposée: femme de ménage, baby-sitter…
  • Détérioration de biens immobiliers et actes de vandalisme.

Attention, certains contrats la non-indemnisation dans différents types de cas, dont voici les plus fréquents :

  • Vols commis par une personne de la famille, ou avec sa complicité.
  • Vols par une personne vivant dans au sein de l’habitat
  • Vols commis dans une dépendance : garage, remise, cave…
  • Les objets présents à l’extérieur ne sont pas couverts : cour, jardin, parties communes dans un immeuble.
  • La garantie peu être suspendue en cas de non-occupation des lieux prolongée : plus de 45 à 90 jours selon les contrats.

Les biens couverts par l’assurance habitation

contrat assurance habitationDe nombreux objets dans l’habitation, propriété des occupants, sont couverts par l’assurance habitation. Cependant, dans certains cas, les objets loués ou confiés peuvent également être couverts. Voici globalement les biens concernés par l’assurance :

– Mobilier et effets personnels: meubles, vêtements, linges, appareils électriques et ménagers…

– Objets de valeur : bijoux, métal précieux, tapis, tableaux.

– objets sensibles : TV, hi-fi, matériel vidéo et photo, informatique et tablettes…

– Billets de banque, espèces, s’ils sont dans un meuble fermé à clé ou un coffre-fort.

Estimer le montant d‘indemnisation de l’assurance

Etape déterminante et laborieuse, l’estimation du montant des biens volés doit se faire dans un délai défini dans le contrat d’assurance habitation.

Dresser un inventaire

  • Ne pas jeter les objets éventuellement endommagés : preuve de l a détérioration et de l’existence de l’objet.
  • Rassembler tout ce qui peut justifier l’existence et la valeur des biens volés : factures, bons de garantie, photographies des objets de valeur.
  • Faire constater les détériorations : traces du cambriolage.

Mise en place d’une expertise :

Un expert de la société d’assurance vérifie les circonstances du vol et évalue les dommages subis. Les conditions de cette expertise sont détaillées dans les conditions du contrat d’assurance. En cas de désaccord, il est possible de demander une contre-expertise par un second expert. Si les deux experts ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente, c’est un 3ème expert qui vient trancher  le litige.

Concernant le montant des indemnités, il faut consulter les plafonds de garantie fixés par le contrat.

Une fois l’évaluation de l’expert validé les indemnités sont versées à l’assuré dans un délai d’un mois. Le remboursement inclut souvent une franchise à payer par l’assuré dont le montant est réduit des indemnités.

Prévenir cet incident : optimiser votre indemnisation

Sécurisation : demandez l’avis d’un professionnel

lock-261491_640Les assurances demandent généralement par la suite la mis en place de solutions de sécurisation de l’habitat pour prévenir ce type d’incident. Même au moment de la mise en place du contrat d’assurance, certaines assurances peuvent imposés des moyens de protection de votre habitat comme un système de fermeture résistant de la porte, la pose de volet résistant ou grille pour des fenêtres au rez-de-chaussée. Pour avoir une solution de sécurisation adaptée, les services d’une entreprise de serrurerie spécialisée comme Etablissements Marco est l’assurance d’obtenir un diagnostic de sécurisation de l’habitat avec des solutions adaptées : serrures, verrous, portes blindées…

Connaître la valeur des biens et la justifier

Afin d’être en mesure de prouver l’existence des objets dérobés lors du cambriolage à l’assurance, mieux vaut prendre des précautions en amont :

  • Conserver les factures et traces de facturation des différents objets de valeur. L’idéal est de prévoir une copie électronique en scannant les documents et reçus importants.
  • Proposer des photographies.
  • Noter les caractéristiques des bijoux : diamètre, type de métal et de pierre…
  • Inventaire des objets acquis par héritage.
Posted in Nos conseils, Sécurité and tagged , .